La culture sans vaseline
Kid Noize, l’armée des doux singes (vidéo)

Kid Noize, l’armée des doux singes (vidéo)

Kid Noize aura donc mis trois années à revenir de Brooklyn. Après la sortie de son premier morceau, qui avait affolé plusieurs radios à l’automne 2010, l’énigmatique monkey boy made in Brussels revient sur le devant de la scène avec un teaser (KDNZ, ci-dessous) qui appelle un tout premier EP pour ce printemps.

Surgi de nulle part, le Kid (bien connu de la Voice populi) avait frappé un grand coup d’entrée de jeu avec son premier single We Walk Until Brooklyn (à voir, et surtout à entendre, sous cet article). Après des prestations remarquées en première partie de Faithless au Pias Nite et au Bataclan parisien début 2011, l’artiste aux multiples facettes était entré dans une période d’hibernation consacrée à de nombreuses autres entreprises. Durant ce délai, il s’était néanmoins autorisé une parenthèse avec Morpheus, le DJ globe-trotter bien connu du milieu underground, pour le titre Eisbaer.

Kid NoizeNouveau poulain de l’écurie Universal France, l’animal qui se décrit lui-même comme l’élément central d’un univers fictionnel s’invitant dans notre réalité, devrait débarquer avec fracas sur les ondes dès le mois d’avril. Quatre titres sont d’ores et déjà annoncés, parmi lesquels deux nouvelles collaborations, dont l’une avec le londonien AaronX. Diplômé en infographie et pourvu d’une imagination féconde, Kid Noize appartient à cette catégorie d’artistes qui peaufinent (jusqu’à l’obsession) la couverture visuelle de leur projet.

Baignant depuis l’enfance dans un vaste monde mêlé de jeux vidéos, de graffiti, de métal ou encore de Michael Jackson, le Kid de Bruxelles propose une musique à la lisière de plusieurs influences. Une sorte de Gorillaz plus electro, de LCD Soundsystem plus épais, avec quelques accents dub, le tout envoyé via la planète des singes. Un cocktail qui sent la poudre et qui trouvera un ambitieux prolongement sur scène. Une série de concerts est prévue en France durant l’été, mais il n’est pas exclu de retrouver le phénomène en live à l’une ou l’autre occasion en Belgique courant 2013.


 

Feever Tweets