La culture sans vaseline
Nasty Bartender, le tombeur du Moustache

Nasty Bartender, le tombeur du Moustache

Vous ne le connaissez peut-être pas mais l’homme que nous vous présentons aujourd’hui vous fait danser chez Madame Moustache quasi toutes les semaines. Il est beau, il est rétro : Feever présente Nasty Bartender.

Pour info, il jouera ce samedi 14 décembre chez Madame Moustache et fera son Saturday Jamboree et ce dimanche 15 décembre au Monk pour le Swing Is King « Deluxe ».

Pictures by Gautier Houba

Nasty Bartender, c’est qui ?
Nasty Bartender est un DJ qui joue de la musique allant des années 20 jusqu’aux années 60 ainsi que celle des artistes qui se sont inspirés de cette époque.

D’où vient ton accent ? On entend l’Italie quand tu parles.
En fait je suis 100% belge, je viens d’un tout petit village près d’Ostende, c’est peut-être la moustache qui fait penser que je suis plus exotique.

Ton style de mix est très rétro. Que trouves-tu de si intéressant dans l’oldschool ?
En fait, toute la musique que je mixe c’est de la ‘dance music’, mais d’une autre époque et  mon but est de faire danser des jeunes sur du swing, rock’n’roll, rhythm’n’blues… parce que je trouve qu’il doit y avoir un contrepoids à tous les DJs qui ne mixent que des beats et on voit que ça marche bien. Tout le monde n’a pas envie d’aller danser tout le temps sur de la musique contemporaine « boom boom boom » et je suis heureux de leur donner une alternative.

DJ Nasty Bartender-16

Pourquoi portes-tu la moustache ? C’est ta conscience professionnelle qui te pousse à la porter (Madame Moustache) ?
Non, en fait, la moustache, c’est un héritage. Chez nous dans la famille il y a deux types d’hommes : il y a en a qui sont grands et qui deviennent chauves et il y a en a qui sont petits avec une moustache. Et moi je suis très heureux de faire partie du deuxième groupe.

Si tu devais choisir une tenue ou un accessoire dans ton armoire pour avoir la classe, lequel choisirais-tu ?
Dans tous les cas le costume qui était sponsorisé par Café Costume. Il est fait sur mesure et c’est comme une deuxième peau, c’est magnifique.

Joues-tu d’un instrument ? Lequel préfères-tu ?
C’est vraiment un des plus grands manques dans ma vie de ne pas savoir jouer d’un instrument, c’est peut être pour ça que je suis devenu DJ, je ne sais pas. Mais en tout cas j’adore vraiment le saxophone, qui en plus a été inventé par un Belge. Je pense que dans pratiquement 95 % de toute la musique que je mixe, il y a un sax!

T’as un talent de chanteur ?
Pas vraiment ! Dans ma jeunesse j’ai été chanteur dans des petits groupes punks et noise et je pense qu’on faisait surtout ce genre de truc par ce que on ne savait pas chanter ni bien jouer d’un instrument, mais on s’est toujours bien amusé et c’est ça le plus important

Es-tu le roi du dancefloor ?
En tant que DJ, oui. En tant que danseur, NON ! J’adore vraiment danser, mais je ne suis pas danseur professionnel. Plutôt un homme enthousiaste qui s’éclate sur la musique

DJ Nasty Bartender-5

Questions pour un DJ…

Le track qui te décrit le mieux ? (qui reflète ta personnalité)
Je suis trop schizo pour avoir un seul track !

Le track que tu mets en te levant ?
Ça c’est souvent le dernier LP acheté, qui est en ce moment un bon album de jazz, de Artie Shaw.

Celui que tu mets en after party ?
En after party chez moi, ça dépend un peu des soirées, ou bien je mets un de mes 45t favoris, mais ça peut être aussi quelque chose d’électronique. Les gents pensent peut-être que j’écoute que du vieux de chez vieux, mais je suis par exemple un grand fan de la musique électronique intelligente, comme les choses que le label ‘Warp’ sort.

Le track que tu passes en boucle pour le moment ?
Little Johnny Taylor – Somewhere Down The Line.

La track qui te fait danser ?
Art Neville – Arabian Love Call

 

Le morceau que tu aurais aimé composer ?
Pas un morceau en particulier, mais j’ai beaucoup de respect pour les compositeurs des années 50/60 Leiber and Stoller. Ces deux-là ensemble ont écrit des centaines des morceaux pour des artistes, plein de tueries, comme Love Potion No9, Jailhouse Rock, Poison Ivy

Le morceau qui te rend triste ?
Triste, c’est peut-être pas le mot mais je deviens assez mélancolique avec la musique de Adriano Celentano, un italien génial.

Si tu devais choisir un seul vinyle ?
45t : Elvis – Jailhouse Rock

LP : Nick Waterhouse – Time’s All Gone

Lequel brûlerais-tu ?
Que celui que je casse par hasard, ça me fait toujours beaucoup de mal.

As-tu un shame track ?
Plein (rire)! Des tracks du genre Locomotion de Little Eva ou Hit the road Jack de Ray Charles

Un track dévouvert récemment ?
Jack Scott – I never felt like this

 

DJ Nasty Bartender-17

 

Feever Tweets