La culture sans vaseline
RIOT, le jeu vidéo révolutionnaire (vidéo)

RIOT, le jeu vidéo révolutionnaire (vidéo)

Blasé des guerres intersidérales, des RPG pour cosplayers et autres FPS en treillis? RIOT, c’est la révolution dans votre poche: projet de jeu de stratégie en temps réel (STR) pour smartphone, vous y intégrez émeutiers ou policiers pour mieux appréhender ‘les aspects moraux et points de vue des deux parties‘ (sic).

RIOT2Mais ne nous leurrons pas: vous cherchez surtout à assouvir vos fantasmes de cocktails Molotov et de dérouillage de flicaille. À moins que vous ne préfériez vous défouler à coups de flashballs sur des punks à chien cagoulés et enseigner le sens de la vie à grand coups de Rangers dans les gencives des hippies. Le tout dans un délicieux univers presque 8-bit aux relents lacrimogènes!

Parce que Fruit Ninja et Angry Birds, ça va bien cinq minutes…

RIOT est un projet de Leonard Menchiari, réalisateur qui sévit avec sa petite équipe italienne dans les domaines du cinéma et du jeu vidéo.

RIOT3Son dernier projet consiste donc en un STR opposant émeutiers et forces de l’ordre. Chaque joueur devra donc commander ses troupes, élaborer des stratégies et lancer l’assaut en fonction des caractéristiques des forces en présence, de leur armement et de la topographie. Le gameplay et l’interface semblent se diriger vers une adaptation des classiques du genre sur smartphone.

Le jeu vidéo, más que un medio

L’originalité et l’intérêt de ce projet résident surtout dans les aspects moraux, politiques et philosophiques qui s’imposent avec le choix pertinent de l’univers du jeu. Supposé s’inscrire dans le vaste cadre de l’éducation permanente par la culture, RIOT risque fort de s’imposer comme une évidence en cette époque désenchantée. L’on ne s’étonne pas, d’ailleurs, des clins d’oeil à Banksy qui émaillent le trailer et le site web…

Invoquant la crise financière que traverse l’Italie pour justifier les difficultés de financement, Menchiari tient également à souligner que RIOT ne compte pas se limiter aux aspects ludiques du jeu vidéo. Les questions morales entourant la révolte, la désobéissance civile, le maintien de l’ordre – et toutes ces choses qui gagnent chaque jour en pertinence dans ce que l’on appelait jadis le ‘Monde libre’ – pèsent apparemment plus lourd dans la balance que la volonté d’en jeter plein les yeux des journalistes au CES ou à l’E3 pour faire du buzz et du chiffre.

Le problème, comme toujours : le pognon

RIOT7Afin de produire son bébé, Menchiari fait appel à la communauté mondiale des Internets, via une campagne Indiegogo. Ce qui permet à n’importe qui de contribuer à hauteur de ses moyens: vous pouvez faire des dons allant de 1 à 5000 dollars pour soutenir le projet, en échange de rétributions proportionnelles à votre générosité/pouvoir d’achat.

Des versions PC et Mac pourraient voir le jour et c’est tout le mal qu’on souhaite à RIOT. Si Feever n’était pas encore plus fauché que vous, un joli chèque 2.0 serait déjà parti grossir la tirelire des émeutiers virtuels!

Et vous, z’avez pas 10 balles? Il vous reste jusqu’au 16 mars pour figurer en tant que producteur au générique de ce chef-d’oeuvre potentiel…

RIOT4

 

Feever Tweets