La culture sans vaseline
Sorry, chef… Ma charité chrétienne me perdra

Sorry, chef… Ma charité chrétienne me perdra

La rédaction de Feever reçoit souvent des courriels d’excuses plus ou moins vraisemblables de ses collaborateurs, qui ne remettent pas leurs articles à temps. Bizarrement, ces manquements surviennent systématiquement le vendredi matin, soit le lendemain du jeudredi

————————————————————————————————————————————–

Concerne : non remise de l’article « sidérurgie – Liège »

Vendredi 15 février 2013 – 12:08
 

Bonjour,

Je suis bien conscient que je m’étais engagé à rendre ce vendredi matin un article sur les raisons du déclin de la sidérurgie dans le bassin liégeois. Mais je me permets d’expliquer ci-dessous les raisons qui m’ont empêché de le terminer dans le délai imparti.

Hier, en fin d’après-midi, je suis rentré à mon domicile avec pour unique objectif de m’atteler à l’ouvrage (et donc de ne pas profiter de mon jeudredi), lorsque j’ai découvert une personne âgée juste devant chez moi. Cette femme, d’un âge avancé, m’a pris par le bras et m’a répété plusieurs fois « maison – maison – maison». Visiblement déboussolée, elle semblait complètement perdue et il était dès lors de mon devoir de l’aider.

Vu qu’elle était incapable de me préciser l’endroit où elle habitait, j’ai supposé qu’elle souffrait de quelque lésion mentale et qu’elle avait fugué d’une maison de retraite. J’ai directement pensé à contacter les forces de l’ordre mais elle m’en a dissuadé : « Pas police – Pas police ».

Après une fouille en règle, j’ai constaté qu’elle ne possédait malheureusement aucune pièce d’identité et n’était munie que de quelques billets (en francs belges). N’ayant d’autre choix, je l’ai installée dans mon véhicule et j’ai commencé à effectuer une tournée des maisons de retraite environnantes. J’ignorais qu’il y en avait autant dans la capitale !

Bref, ce devoir citoyen et totalement bénévole m’a pris un temps considérable et ce n’est que vers 4h du matin que j’ai finalement retrouvé l’endroit où elle séjournait (les Fleurs d’Aubepine, à Uccle).

D’après l’infirmière de garde, Huguette souffre d’un stade avancé de la maladie d’Alzheimer et est coutumière de ces escapades. Après m’être assuré qu’elle était bien remise de ses émotions, je suis finalement rentré à mon domicile et j’ai dormi jusqu’à maintenant. Il m’était donc matériellement impossible de remettre mon article dans les délais! Un manquement que l’ensemble de la rédaction excusera très certainement, vu l’exemple exceptionnel de civisme que j’ai démontré.

Vu sa condition, il n’est pas préférable de contacter Huguette, d’autant qu’elle a très certainement complètement oublié l’épisode d’hier soir. Quant à l’infirmière de garde, elle m’a signalé qu’elle partait aujourd’hui sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle et qu’elle ne serait pas joignable d’ici plusieurs mois. Vous n’avez donc d’autre choix que de me croire sur parole.

En comptant sur votre compréhension, je retourne me coucher. Bonne journée.

Benjamin Vokar

————————————————————————————————————————————–

La rédaction de Feever préfère ne pas s’exprimer publiquement sur les conséquences internes de cette tentative lamentable de justification de l’injustifiable.

Nous n’en dirons pas plus mais n’en pensons pas moins…

alcool-pub-03

 

Feever Tweets